Accueil du site Energie
 

Les Yes Men mettent le feu à Exxon !

Article publié le lundi 18 juin 2007.


Les Yes Men allument un nouveau feu canularesque à GO-EXPO, la plus grande importante conférence canadienne de l’industrie pétrolifère.

Devant une respectable assemblée de 300 professionnels du secteur, Mike et Andy - s’exprimant respectivement au nom d’Exxon Mobil et du National Petroleum Council (NPC) - ont tenu publiquement des propos pour le moins surprenants. Le faux représentant du NPC a en effet présenté les résultats très attendus d’une étude ordonnée par Samuel Bodman, actuel secrétaire américain en charge de l’énergie. Dans son intervention, il a alerté l’opinion sur les risques énormes de catastrophe que faisaient courir à l’échelle mondiale les politiques énergétiques conduites par les gouvernements canadiens et américains. Il a cependant tenu à rassurer le public en annonçant que, dans le pire des scénarios possibles, l’industrie du pétrole resterait en mesure « de continuer à faire couler le pétrole » et qu’elle transformerait en milliards de bénéfice le prix des malheureuses victimes.

Établissant un parallèle subtil entre les ressources tirées de la chasse aux baleines et celles susceptibles d’être dégagées d’un recyclage industriel du volume de chair humaine rendu disponible par une catastrophe, Shepard Wolff a, au nom du NPC, présenté le Vivoleum, un produit énergétique révolutionnaire inventé par Exxon Mobil et permettant de tirer un profit de l’exploitation des résidus des futurs cadavres. « L’usage croissant des énergies fossiles multiplie les risques d’un désastre, mais cela signifie aussi un potentiel accru en termes de matières premières disponibles pour la fabrication de notre Vivoleum. Grâce à ce système, l’essence continuera à couler pour ceux d’entre nous qui survivrons » a déclaré Florian Osenberg, le faux porte-parole d’Exxon Mobil.

Les conférenciers du GO-EXPO ont suivi avec attention l’intervention et ont ensuite accepté d’allumer les « bougies commémoratives », censées provenir du Vivoleum produit à partir d’un des premiers martyrs d’Exxon, un portier décédé à la suite du nettoyage d’un déversement toxique.

Ce n’est qu’après la diffusion d’une vidéo où le fameux portier déclarait souhaiter voir son corps transformé en bougies après sa mort que le public de la conférence a enfin compris la supercherie. Un des (vrais) directeurs commerciaux d’Exxon, présent à la conférence, s’est alors rué vers la tribune pour expulser physiquement les deux imposteurs.

Détenus par les services de sécurité jusqu’à l’arrivée de la police de Calgary, les Yes Men ont alors été enfin relâchés ; les forces de l’ordre considérant qu’aucune infraction majeure n’ayant véritablement été commise. Pour bien comprendre les intrications entre le pouvoir pétrolifère (« the Big Oil ») et l’administration américaine, il faut rappeler que le NPC est actuellement dirigé par Lee Raymond, l’ancien PDG d’Exxon Mobil.

Après l’action, Andy Bichlbaum des Yes Men déclarait : « En plaçant L’ancien PDG d’Exxon à la tête du NPC et en sollicitant ses conseils sur notre avenir énergétique, c’est comme si on avait chargé le loup de diriger le troupeau. Exxon est certainement la société qui dans le monde a provoqué le plus de dégâts sur l’environnement et affecté durablement nos chances de survie sur cette planète. Pour quelles raisons les laisserions-nous déterminer notre avenir ? ».

Photos sur : http://www.vivoleum.com/event/#photos

Source : http://www.hns-info.net/article.php3 ?id_article=11488


Répondre à cet article

Forum de l'article