Accueil du site Environnement
 

Le G8, un sommet très polluant

Article publié le mardi 5 juin 2007.


Une étude fait le point sur l’impact environnemental de la réunion des grandes puissances mondiales.

Et dire que la lutte contre le réchauffement climatique devait être l’un des principaux chevaux de bataille de la chancelière allemande Angela Merkel, hôte du sommet du G8 qui se déroulera du 6 au 8 juin prochain à Heiligendamm, au nord de l’Allemagne.

Une étude à paraître lundi dans l’hebdomadaire allemand Der Spiegel révèle que le sommet s’annonce pourtant comme très polluant. Entre les transports des nombreuses délégations, et la noria de policiers et journalistes, le sommet du G8 occasionnera le déversement dans l’atmophère de 30.000 tonnes de gaz carbonique, selon le cabinet de conseil en entreprise munichois ClimatePartner.

Dans le détail : plus de 12.000 tonnes proviendront des émissions provoquées par les avions, les hélicoptères et les voitures officielles transportant les membres du G8 et autres invités à ce sommet dans cette minuscule station balnéaire des bords de la Baltique.

Les 16.000 policiers et différents personnels techniques et logistiques chargés du bon déroulement de la réunion des dirigeants des pays les plus industrialisés seront responsables de l’émission de 3.300 tonnes de CO2.

La construction d’un grillage de sécurité de 12 km a consommé quant à elle 8.000 tonnes de dioxyde carbone. Les altermondialistes, s’ils sont cent mille comme leurs organisateurs l’ont annoncé, émettront pour leur part 1.600 autres tonnes, selon l’étude de cette société bavaroise.

Quant aux 4.700 journalistes venus du monde entier couvrir l’évènement, ils émettront 1.000 tonnes de CO2, selon cette estimation.


Répondre à cet article

Forum de l'article