Accueil du site Environnement
 

L’INRA en charge de développer une agriculture plus respectueuse de l’environnement

Par C. Seghier
Article publié le samedi 24 février 2007.


L’INRA coordonne le réseau ENDURE dont l’objet est de mettre au point des stratégies de protection des cultures plus respectueuses de l’environnement, plus proches des attentes des consommateurs et compatibles avec une agriculture rentable

Endure (European network for the durable exploitation of crop protection strategies) : c’est le nom du réseau lancé le 21 février à l’Institut national de recherche agronomique (INRA) de Nice Sophia-Antipolis. L’objectif : mettre au point des stratégies de protection des cultures plus respectueuses de l’environnement, plus proches des attentes des consommateurs et compatibles avec une agriculture rentable. Il vise à réaliser une meilleure structuration des forces de la recherche européenne fondamentale et appliquée pour le développement d’une protection des cultures compatibles avec le développement durable. Avec une mise en commun des compétences et connaissances disponibles en Europe, ENDURE se propose de devenir un leader mondial dans le domaine de l’élaboration et de la mise en œuvre de stratégies de lutte durables, explique Pierre Ricci, le coordinateur du projet. Il a pour objectif de devenir le premier point de référence en Europe en matière de protection des cultures, non seulement pour les acteurs des filières mais aussi pour les décideurs publics.

Le réseau investira dans la biologie des agents pathogènes, des insectes et des mauvaises herbes pour progresser notamment dans l’obtention de variétés à résistance durable, l’utilisation de la lutte biologique, la diversification spatiale des agro-écosystèmes, la gestion des espèces envahissantes, la gestion intégrée des adventices. Il mobilisera les méthodes, outils et expériences permettant de mettre en œuvre une protection intégrée des cultures moins exigeante en intrants phytosanitaires, indique l’Institut national de recherche agronomique.

L’accent sera mis en particulier sur la conception de systèmes de protection innovants, évalués en prenant en compte leur efficacité agronomique, leurs impacts environnementaux, leurs conséquences économiques, mais aussi la perception des consommateurs, les stratégies de commercialisation, les freins et moteurs à l’adoption des innovations, et les politiques réglementaires en matière phytosanitaire.

Coordonné par l’INRA et géré par sa filiale INRA Transfert, Endure est doté d’un financement européen de 11,2 millions d’Euros et va mobiliser à cette fin plus de 130 chercheurs de 18 institutions européennes pendant 4 ans.


Répondre à cet article

Forum de l'article